alopécie-post-partum

Alors que nous avons passé 9 mois avec une chevelure à faire pâlir d’envie Raiponce, voilà qu’après l’accouchement nos cheveux tombent par poignées, entachant sérieusement notre moral déjà en berne …
Rassurez-vous, la chute de cheveux après accouchement n’est pas une fatalité, pour peu que nous réagissions rapidement avec les bons gestes et les traitements ad-hoc.

LES CAUSES DE L’ALOPÉCIE POST-PARTUM

Les raisons de l’alopécie post-partum sont tout d’abord hormonales, puisque durant la grossesse, nous sécrétons des oestrogènes en grande quantité, qui agissent positivement sur le cuir chevelu en augmentant la vascularisation du bulbe capillaire. La conséquence ? La phase télogène (dernière phase de vie du cheveux avant sa chute, qui dure habituellement 2 à 3 mois ) est rallongée et les cheveux tombent bien moins qu’en temps normal. C’est ce qui explique la superbe densité capillaire des femmes enceintes.
À l’accouchement, la baisse brutale du taux d’oestrogène met fin à ce phénomène, et trois mois plus tard environ (fin de la phase télogène normale), les cheveux se mettent à tomber abondamment.

Mais les hormones n’expliquent pas tout ! Après l’accouchement, entre la fatigue, le stress, l’alimentation déséquilibrée (en substance, on mange ce qu’on peut quand on peut), le retour de couche et ses pertes sanguines abondantes et anarchiques, les causes provoquant la perte de cheveux sont nombreuses.

Car on l’oublie parfois, mais qui dit arrivée de bébé dit – beaucoup de bonheur certes – mais aussi nuits écourtées, manque de sommeil et stress. Parfait cocktail pour dévitaliser les cheveux et potentialiser la chute de cheveux hormonale.

Et pour couronner le tout, alors que nous avions été épargnées 9 mois durant par les menstruations, les voilà qui reviennent de plus belle, attaquant consciencieusement notre stock de fer. Le fer étant un minéral indispensable à la production de kératine, sa carence a tendance à ralentir la croissance des cheveux, qui meurent et chutent prématurément !

À cette carence en fer viennent parfois s’ajouter d’autres carences alimentaires, liées au fait que les premières semaines après l’accouchement sont souvent si intenses que la jeune maman ne prend pas le temps de se préparer des repas équilibrés et n’a même parfois pas le temps de faire de vrais repas.

LES SYMPTÔMES DE L’ALOPÉCIE POST-PARTUM

La perte de cheveux est assez uniforme et diffuse, les cheveux tombent en grand nombre à chaque brossage, à chaque lavage, et pendant la nuit à cause des frottements sur l’oreiller.
C’est 25 à 30% de la masse capillaire qui peut être atteinte.
Si la chute de cheveux se poursuit au-delà de quelques semaines, voire s’intensifie, et que les cheveux restants sont ternes et cassants, c’est que les facteurs stress, fatigue et carences nutritionnelles sont venues s’y ajouter. Il faut alors réagir rapidement pour ne pas laisser l’alopécie s’installer et peut-être empirer !

LES SOLUTIONS CONTRE LA CHUTE DE CHEVEUX APRÈS ACCOUCHEMENT

Il existe trois types de traitements à contre l’alopécie post-partum. Ils peuvent être :
• Locaux : ce sont alors des lotions à appliquer, à base de kératine et de vitamines du groupe B (B5, B6, B8) qui protègent le bulbe et solidifient la fibre capillaire. Par ailleurs, le massage du cuir chevelu a aussi un effet stimulant de la pousse des cheveux.
• Oraux : ils ont pour but de palier les éventuelles carences minérales et vitaminiques concernées. Ils sont généralement à base de vitamines A, B, E, de zinc et de magnésium. Attention, ils sont à éviter pour les mamans allaitantes.
• Hormonaux : ce traitement sera prescrit en cas de déséquilibre hormonal persistant diagnostiqué par un spécialiste.

Mais outre les traitements, pour que cette alopécie post-partum soit la plus brève et la moins importante possible, il est primordial de prendre soin de soi et de s’accorder un peu de temps pour se relaxer, se détendre et manger correctement.
Impossible ? Si, en mettant le papa et l’entourage à contribution. Et inutile de culpabiliser, rien de tel qu’une maman reposée pour avoir un bébé heureux et épanoui !


Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Le champ Site Web est facultatif.

CommentaireCommentaire
Votre NomVotre Nom
EmailEmail
SITE WEBSITE WEB